Search
Enter Keywords:
Accueil arrow "Vivre avec les voix" arrow 1926-1943: Les jeunes années
1926-1943: Les jeunes années Suggérer par mail


Arthur, William OLDHAM naît le lundi 6 septembre 1926, à Londres.

Son père, homme cultivé, journaliste de son métier, est âgé de 62 ans à la naissance d’Arthur. Dans sa jeunesse, il rédigeait des articles sur la musique pour le Times Newspaper et pour d’autres journaux. A ses moments perdus, il écrivait des pièces de théâtre. Il était également un bon musicien et jouait très bien du piano. Lorsque survient la crise économique des années trente, il perd son travail et sa santé se dégrade, il souffre d’une arthrite sévère qui l’empêche de pratiquer le piano. Arthur s’en souvient comme d’un vieil homme, triste et malade. Il décède alors qu’Arthur est âgé de 12 ans.

Sa mère d’origine hollandaise, est beaucoup plus jeune, extravertie, elle est l’antithèse de son père. Elle est très proche de ses enfants, mais selon Arthur, elle joue très mal du piano. Ses rapports avec son mari malade et vieillissant se dégradent progressivement. Après la mort de ce dernier, elle subvient difficilement aux besoins de la famille en tenant un petit café-restaurant fréquenté par une pauvre clientèle d’ouvriers.

La famille comprend également une demi-sœur Muriel, plus âgée d’une dizaine d’années, issue d’un précédent mariage de son père, et d’une sœur Barbara, un peu plus âgée qu’Arthur.

Jeune enfant, Arthur possède une merveilleuse voix de soprano. Mais sa famille étant très pauvre, il ne bénéficie d’aucune leçon de musique. Il s’exerce seul sur le piano familial délaissé par sa sœur. Il fait partie du chœur de l’église anglicane et chante tous les grands solos. Un choriste adulte propose à sa mère de lui donner gratuitement des cours de piano, en faisant remarquer qu’Arthur est très doué pour la musique et le chant mais qu’il risque de perdre sa merveilleuse voix en muant. En 1940, le professeur de musique de l’école prend la relève, jusqu’à ce qu’Arthur obtienne une bourse pour le collège de musique.

Entre temps les autorités de la Southwark Cathedral School proposent de prendre en charge l’éducation d’Arthur pour le préparer à une carrière musicale. Sa mère repousse cette offre car elle ne veut pas que son fils s’oriente dans cette voie incertaine et préfère pour lui une carrière plus sûre, comme celle de fonctionnaire. Arthur apprendra ce détail après le décès de sa mère.

En 1940, sa mère ayant de plus en plus de difficultés à faire face à la dégradation de la situation matérielle de la famille et aux restrictions de la guerre, sombre dans la dépression et dans l’alcoolisme. Une nuit, elle se suicide malgré la surveillance étroite de son fils âgé de 14 ans. Celui-ci s’est endormi alors qu’il s’était donné pour tâche de la surveiller, il en gardera longtemps une forte culpabilité s’accusant de ne pas avoir su la protéger.

Rapidement, la famille se désagrège avec le départ de la demi-sœur Muriel, qui emménage dans un petit appartement où elle ne peut loger que sa sœur Barbara. Arthur se retrouve seul, il est confié à une famille d’accueil dans la commune, sous la surveillance d’une assistante sociale. Cette famille adoptive pleine de bonne volonté s’avère incapable d’apporter à Arthur les conditions nécessaires à sa formation musicale. Il la quitte au bout d’un an.

En revanche, il trouve à l’église et au collège la possibilité de pratiquer le piano et la composition. Ceci se passe en particulier lors des fréquentes punitions pour indiscipline. Le directeur du collège remplace le pensum habituel consistant à copier d’interminables listes de verbes latins, par l’obligation pour Arthur de composer un morceau de musique sur un beau piano.

Arthur finit par s’installer au collège plus ou moins clandestinement avec l’accord amical du directeur et passe la majeure partie de son temps à composer de grandes pièces chorales et orchestrales. Son professeur de musique soumet une sélection de ces compositions au directeur du Royal College of Music de Londres, lequel accorde à Arthur une bourse d’étude pour la composition. Arthur reçoit également des autorités locales une allocation qui lui permettra de vivre en poursuivant sa formation.

Arthur a alors 16 ans. Il est selon ses dires, un adolescent perturbé et instable, profondément marqué par la disparition de ses parents pour lesquels il avait beaucoup d’affection. Durant cette période difficile, il a cependant bénéficié de l’aide de professeurs intelligents et attentionnés.

< Précédent   Suivant >

Menu
Accueil
...................................
Actualités
...................................
Annonces
...................................
Chroniques
...................................
Grands chœurs
...................................
Liens
...................................
Fil RSS
Arthur Oldham
Préambule
...................................
"Vivre avec les voix"
...................................
Le chef de chœur
...................................
Le compositeur
...................................
Florilège vocal
Préambule
...................................
Actualités
...................................
Les lauréats
Espace associatif
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Qui est en ligne ?
Il y a actuellement 22 invités en ligne
Copyright 2000 - 2004 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.