Search
Enter Keywords:
Accueil arrow "Vivre avec les voix" arrow 1945-1947: Le compositeur de ballets et les nuits de Soho
1945-1947: Le compositeur de ballets et les nuits de Soho Suggérer par mail


Le premier ballet « Mr Punch », est présenté le premier juillet 1946, au Sadler's Wells Theatre de Londres, sur une chorégraphie de Walter Gore et dans des décors et costumes de Ronald Wilson. Devant le succès obtenu, Marie Rambert, fondatrice et directrice de la Rambert Ballet Company, propose à Arthur, alors seulement âgé de 19 ans, d’en devenir le directeur musical. Cette offre flatteuse est aussitôt acceptée. Disposant d’un orchestre réduit et pour compenser l’absence de certains instruments, Arthur est amené à réorchestrer la plupart des œuvres inscrites au programme. Il complète également le répertoire en composant sur commande.
Mais Marie Rambert est extrêmement exigeante et très avare. Elle ne lui paie la somme convenue pour la commande du second ballet « The Sailor’s Return » que sous la menace d’une grève sur le tas. Plus tard, elle ne paiera les droits d’auteur pour l’ensemble des trois ballets que sous la contrainte d’une décision de justice. Ce sera alors la fin de leur collaboration, avant que la compagnie de ballet ne parte en tournée pour 18 mois en Australie, de 1947 à 1949.


Après sa rupture d’avec la compagnie de Marie Rambert, Arthur continue à s’intéresser au ballet. En 1950, il accepte une commande du Stadttheater de Bâle pour la musique d’un ballet en un acte intitulé « Circus Canteen». L’année suivante il collabore avec le chorégraphe John Cranko et le célèbre auteur de dessin animé Osbert Lancaster, sur un travail pour le Royal Ballet à Covent Garden. Le ballet « Bonne Bouche », bien reçu par le public anglais, ne sera pas maintenu au répertoire de la troupe lors d’une tournée aux USA, car certains passages, évoquant avec humour la fin de l’héroïne dans la marmite d’un cannibale africain, tombent sous le coup de la censure.

Avec son ami Lindsay, Arthur loue un appartement avec vue sur le parc de Clapham Common au sud de Londres. Leur porte est ouverte à de nombreux artistes. Ils passent leurs nuits dans le quartier chaud de Soho. Ils y côtoient les deux peintres écossais, Robert Colquhoun (1914-1962) et Robert McBryde (1913-1966), qui malgré leurs abus de tabac et d’alcool, produisent des œuvres de qualité. Colquhoun offre à Arthur une lithographie qui avec le temps sera évaluée à plusieurs milliers de livres.


Image
Une vue du parc de Clapham Common à Londres



Parmi leurs relations, le peintre John Minton (1917-1957) qui se suicide après le succès d’une toile peinte selon lui de façon trop académique et dévalorisante. Le poète Dylan Thomas dont Arthur apprécie l’œuvre, décède prématurément, victime de son alcoolisme. Ils rencontrent également le peintre Francis Bacon, et Lucien Freud, un petit-fils du fondateur de la psychanalyse, Sigmund Freud.

< Précédent   Suivant >

Menu
Accueil
...................................
Actualités
...................................
Annonces
...................................
Chroniques
...................................
Grands chœurs
...................................
Liens
...................................
Fil RSS
Arthur Oldham
Préambule
...................................
"Vivre avec les voix"
...................................
Le chef de chœur
...................................
Le compositeur
...................................
Florilège vocal
Préambule
...................................
Actualités
...................................
Les lauréats
Espace associatif
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Qui est en ligne ?
Il y a actuellement 31 invités en ligne
Copyright 2000 - 2004 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.