Search
Enter Keywords:
Accueil arrow Chroniques arrow Coups de chœur ! arrow Une oeuvre chorale rare anglaise à découvrir : "The dream of gerontius" d'Edward Elgar (1857-1934)
Une oeuvre chorale rare anglaise à découvrir : "The dream of gerontius" d'Edward Elgar (1857-1934) Suggérer par mail
28-09-2009
"The dream of gerontius" d'Edward Elgar (1857-1934)

ImageCrée à Birmingham, le 3 octobre 1900, sous la direction de Hans Richter, l'oratorio "The dream of Gerontius" sur un texte anglais écrit par le cardinal John Newman est considéré comme un des chefs d'œuvre d'Elgar. Trop rarement présenté en France, il est régulièrement programmé en Grande-Bretagne, notamment aux Proms. Très mal accueilli à la création, il fut néanmoins rapidement reconnu comme une des pièces-phares d'Elgar au même titre que le concerto pour violoncelle, à jamais immortalisé par Jacqueline Dupré, les "Enigma Variations" et les incontournables "Pump and circonstances". Né dans une famille de musiciens, le père d'Elgar est accordeur, violoniste, organiste et vendeur de partitions. Edward apprend tôt la musique et joue bientôt des mêmes instruments que son père lui succédant en tant qu'organiste. Son premier succès de compositeur est une cantate "Caractarus" créée en 1889. Il sera anobli par le roi Georges V en 1904. En 1911 il est nommé chef du London Symphony Orchestra avec lequel il crée certaines de ces œuvres.
"The dream of Gerontius" est un drame à thèmes sacrés, la mort et la transfiguration. Ecrit pour trois solistes, chœur et orchestre, il évoque par sa construction l'oratorio au sens haendélien du terme avec cette alternance de passages orchestraux, récitatifs, airs et passages choraux, parfois accompagnés d'un soliste. Quelques passages chantés par le chœur en latin ont été ajoutés au texte anglais. L'œuvre raconte le voyage de l'âme après la mort ou plus exactement au moment de la mort. Dans la première partie, Géronte sur son lit de mort appelle à l'aide ses amis et Jésus avant de se résigner au passage. Dans la seconde partie, Géronte, guidé par un ange, réussit à éviter les sollicitations des démons avant d'être accueilli par les angelots chantant sa mort prochaine et sa transfiguration après un court passage au purgatoire. Magnifiquement orchestrée, cette œuvre, « écrite dans les cieux » comme Elgar le disait lui-même, dégage une belle atmosphère le plus souvent apaisée et tendre. L'introduction lente et mystique d'allure quasi wagnérienne participe d'emblée à l'obtention de ce climat. Le rôle de Géronte, car il est vrai que l'on est parfois pas loin de l'opéra, est confié à un ténor et celui de l'ange à une mezzo. Quant au baryton, le prêtre, ses interventions sont plus rares. Les parties chantées par le chœur, parfois divisées en 2 fois 4 voix, sont très impressionnantes d'émotion et parfois de force (le chœur des démons) et sont certainement parmi les plus beaux passages. Les nuances chorales très souvent sollicitées ajoutent au côté mystérieux de l'œuvre.
Bernard Shaw dans ces célèbres écrits sur la musique dit à propos d'Elgar "ni imitateur, ni hédoniste, il a suivi sa propre voix sans se donner la peine d'inventer un nouveau langage et par la seule force de son originalité". Il est vrai qu'on est très loin de "Pelléas et Mélisande", écrit à la même époque. Mais l'écoute de cette œuvre procure un vrai plaisir. N'est-ce pas l'essentiel ?


Gilles Lesur

ImageRéférence discographique: La version dirigée par Sir Simon Rattle à la tête du City Birmingham Symphony Orchestra and Chorus (Simon Hasley) avec John Mitchinson dans le rôle de Géronte, ténor à l'émission un peu serrée du gosier mais non sans engagement, Janet Baker au timbre si spécifique qui chante l'Ange et John Shirley-Quirk dans celui du Prêtre (EMI). Cette très belle version, enregistrée en 1987, est couplée avec les "Variations Enigma" jouées par les Berliner Philharmoniker et Simon Rattle. Dame Janet Baker fait comme toujours preuve d'un exceptionnel engagement et d'une technique parfaitement maîtrisée à faire pâlir les chanteurs à la mode du moment… et le City Birmingham Symphony Chorus est tout simplement sublime de justesse, de richesse harmonique, de lisibilité et réussit des incroyables pianissimi demandés par l'immense Rattle évidemment très à l'aise dans cette musique anglaise.

Beaucoup de chefs anglais ont enregistré cette œuvre, Sir John Barbirolli à deux reprises (dont une version avec Kim Borg, la grande basse finlandaise), Sir Colin Davis (avec les forces du LSO), Sir Adrian Boult avec l'immense Nicolaï Gedda et le John Alldis Choir, Sir Malcom Sargent à deux reprises, Benjamin Britten en 1972 également avec les forces du LSO, Alexander Gibson,  Richard Hickox, Sir Mark Edler (avec Bryn Terfel) mais aussi de manière plus surprenante Svetlanov en 1983 avec notamment le LSO Chorus.  A noter que des extraits ont été enregistrés en 1927 sous la direction d'Elgar par EMI.

  Soyez le premier à commenter cet article

Commenter
  • Les messages comportant des attaques verbales contre les personnes seront supprimés.
  • Vous pouvez renouveler le code de sécurité en appliquant un rafraîchissement à votre navigateur.
  • Appliquer cette méthode de rafraîchissement si vous avez entré un mauvais code de sécurité.
Nom:
E-mail
Site web
Titre:
BBCode:Web AddressEmail AddressBold TextItalic TextUnderlined TextQuoteCodeOpen ListList ItemClose List
Commentaire:

Code:* Code

Powered by AkoComment Tweaked Special Edition



< Précédent   Suivant >

Menu
Accueil
...................................
Actualités
...................................
Annonces
...................................
Chroniques
...................................
Grands chœurs
...................................
Liens
...................................
Fil RSS
Arthur Oldham
Préambule
...................................
"Vivre avec les voix"
...................................
Le chef de chœur
...................................
Le compositeur
...................................
Florilège vocal
Préambule
...................................
Actualités
...................................
Les lauréats
Espace associatif
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Qui est en ligne ?
Il y a actuellement 8 invités en ligne
Copyright 2000 - 2004 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.