Search
Enter Keywords:
Accueil arrow Actualités arrow Les quatre trentenaires avec qui il va falloir compter
Les quatre trentenaires avec qui il va falloir compter
18-04-2012


Pierre Dac disait avec son humour et son sens de la formule : «les prédictions sont difficiles surtout pour le futur». Risquons-nous tout de même à essayer de parier sur les grands chefs d’orchestre de demain. Mais au fait qu’est-ce qu’un grand chef ? La définition la moins contestable est sans doute celle qui considère un grand chef comme un chef d’orchestre de très grand talent, et reconnu comme tel par la plupart, surtout s’il accède aux responsabilités dans les institutions symphoniques qui comptent. Rentrent à l’évidence dans ce cadre, en se limitant aux chefs vivants, Abbado, Rattle, Barenboïm, Gergiev, Ozawa, Chailly, Haitink, Muti, Jansons, Salonen… On repère aussi à ces quelques noms qu’un grand chef est également capable de diriger avec succès tous types de répertoire. On remarquera au passage que le fait de devenir directeur musical d’un très grand orchestre n’est pas nécessairement synonyme de grand chef, le meilleur exemple étant certainement Christoph Eschenbach, dont le mandat à la tête de l’orchestre de Philadelphie a montré les limites. En revanche, il est rare qu’un très grand chef ne soit pas à un moment de sa vie en charge de la destinée d’un des très grands orchestres (Berlin, Amsterdam, les orchestres américains ou londoniens) ou invité par l’orchestre Philharmonique de Vienne, un ensemble sans directeur musical mais qui choisit ses chefs invités, notamment pour leurs tournées. Autre trait de caractère, le grand chef marquera son passage à la tête d’un grand orchestre d’une empreinte positive et durable.

Quels sont les chefs dont on peut penser qu’ils occuperont les postes les plus prestigieux dans les années qui viennent ? La revue «Gramophone» avait l’année dernière retenu dix très jeunes chefs en devenir. Resserrons notre réflexion sur les grands chefs déjà mâtures du moment âgés de 30 à 40 ans. Quatre noms se dégagent incontestablement : Gustavo Dudamel, Andris Nelsons, Yannick Nézet-Séguin et Tugan Sokhiev. Ils ont en commun, outre leurs évidentes qualités de chef, un vrai talent dans la délicate fonction de directeur musical qui nécessite un investissement personnel majeur. Tous les quatre ont également montré leur engagement en faveur du jeune public et des jeunes musiciens.

Agé de 31 ans, Gustavo Dudamel, issu du «Sistema» vénézuélien, est directeur du «Los Angeles Philharmonic Orchestra» depuis 2010 et y réussit tout, tout en continuant une brillante carrière de chef invité à Berlin, Paris et ailleurs. Il est très apprécié par beaucoup de musiciens, notamment par ceux du philharmonique de Radio-France. En juin il a quitté le poste de directeur musical de l’Orchestre de Göteborg qu'il occupait depuis 2007. Acceptera-t-il un autre poste ? C’est peu probable, même si beaucoup aimeraient bien le voir au Philharmonique de Radio-France. A 34 ans le letton Andris Nelsons a de toute évidence lui aussi un talent fou. Elève de Mariss Jansons, dont il a d’ailleurs gardé certains gestes, il est un chef passionné et enthousiaste et a fait l’année dernière des débuts remarqués à Berlin. Il est actuellement en charge de l’orchestre symphonique de Birmingham, longtemps dirigé par un certain Simon Rattle (beaucoup y voient un bon présage) avec une fin de contrat prévue en 2014. Avec cet ensemble, il vient de diriger un "War Requiem" d'anthologie pour les 50 ans de la création de l'oeuvre à Coventry et de faire des débuts très remarqués à la tête du Boston Symphony Orchestra qui cherche un directeur depuis les récurrents ennuis de santé de James Levine...De plus, il dirige régulièrement à Bayreuth où il semble très apprécié et est régulièrement réinvité.

Comme Gustavo Dudamel, Yannick Nézet-Séguin est déjà pleinement reconnu puisqu’il va prendre en septembre prochain les rênes du «Philadelphia Orchestra», un des plus grands orchestres américains. Agé de 38 ans, élève de Carlo-Maria Giulini, un moment pressenti à Toulouse, il a finalement été nommé directeur musical du Philharmonique de Rotterdam en 2008 au départ de Valéry Gergiev. Il a récemment donné avec cet orchestre à Paris puis à Toulouse un «Daphnis et Chloé» de premier ordre. Il excelle aussi dans l’opéra et ses Faust et Don Carlos au Met comme une récente «Russalka» au Covent Garden ont fait sensation.

Tugan Sokhiev est pour beaucoup l’homme à suivre. A 34 ans, élève d'Ilya Musin qui a formé tous les grands chefs russes, il a tout d’un grand, la maîtrise technique et musicale, la vision et le goût du travail en profondeur. Il fait actuellement des miracles à Toulouse où il a conquis la ville et rebâti un orchestre solide, souple et réactif qui peut maintenant aborder tous les répertoires. Son contrat dans la ville rose expire en 2016. Il prendra en septembre prochain pour quatre saisons la direction du «Deutsches Symphonie Orchester», l’un des trois grands orchestres symphoniques berlinois. Grand chef d’opéra, passionné de Tchaïkovski qu’il dirige magistralement, il aime la musique française et le montre en la dirigeant, contrairement à d’autres qui disent l’aimer mais la dirigent peu…. Comme Dudamel il ne monte jamais sur un podium saluant toujours au milieu de ses musiciens, un signe qui ne trompe pas et qui n’est pas sans rappeler Bernstein ou Ozawa. Sympathique, simple, discret, extrêmement travailleur et déterminé le plus grand avenir lui semble ouvert.

Sauf improbable nouvelle prolongation, Simon Rattle quittera l’Orchestre Philharmonique de Berlin en 2018, soit 2 ans après la fin du premier contrat de Tugan Sokhiev dans l’orchestre d’en face... Alors prenons des risques et parions que le prochain patron des «Berliner Philharmoniker» s’appelera Tugan Sokhiev et celui de l’orchestre symphonique de Boston Andris Nelsons...Ou l'inverse ? Qui sait car dans ces choses éminemment complexes le talent n'est pas seul déterminant. Une affaire à suivre en tout cas !

Irma Estro

< Précédent   Suivant >

Menu
Accueil
...................................
Actualités
...................................
Annonces
...................................
Chroniques
...................................
Grands chœurs
...................................
Liens
...................................
Fil RSS
Arthur Oldham
Préambule
...................................
"Vivre avec les voix"
...................................
Le chef de chœur
...................................
Le compositeur
...................................
Florilège vocal
Préambule
...................................
Actualités
...................................
Les lauréats
Espace associatif
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Qui est en ligne ?
Il y a actuellement 66 invités en ligne
Copyright 2000 - 2004 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.