Search
Enter Keywords:
Accueil arrow Actualités arrow Dudamel triomphe de nouveau à Paris
Dudamel triomphe de nouveau à Paris
25-03-2013


Plusieurs chroniques sur ce site ont déjà été consacrées à Gustavo Dudamel, le phénomène vénézuélien. Simon Rattle a coutume de dire « Dudamel est ce qui est arrivé de mieux et de plus important au milieu classique depuis très longtemps ». Et comme il a raison. Et les rares qui avaient encore des réserves n’en ont certainement plus s’ils ont assisté aux 2 concerts qu’il vient de diriger à Paris à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles. Rappelons que directeur du Simon Bolivar Orchestra depuis 1999, Dudamel est depuis 2007 directeur de l’Orchestre de Göteborg et depuis 2009 directeur du Los Angeles Philharmonic.
Le premier de ces 2 concerts était consacré à la création en France d’un oratorio biblique, sorte de Passion contemporaine, de John Adams. Il est difficile de résumer une telle œuvre dont l’esprit, comme le dit Peter Sellars, est de placer la Passion « dans l’éternel présent et dans la tradition de l’art sacré ». Mélangeant le biblique et le contemporain, le Christ et sa famille, Marie-Madeleine, plus altérité que simple femme de mauvaise vie comme la tradition l’a construit, Marthe, sœur portant les fardeaux du quotidien et Lazare, le frère qu’on laisse mourir pour mieux le ressusciter, cette œuvre pour solistes, grand orchestre et chœur est étonnante de bout en bout. Et dans la mise en espace inspirée et troublante de Peter Sellars elle prend une réonnance plus forte encore que la simple dimension religieuse. Installant le texte biblique et d’autres textes, par exemple de Dorothy Day, activiste sociale, ou de la poétesse espagnole Rosario Castellanos (1925-1974), dans des situations contemporaines (prison, rafle de police,…) l’œuvre devient plus intemporelle. S’il y a, malgré la présence touchante et répétée d’un cymbalon, des longueurs dans la première partie, la seconde est à couper le souffle. La première scène de cette seconde partie donne au chœur le rôle clé et voir les hommes du chœur mimer une violente rafle de police sur leurs collègues femmes est très impressionnant. Vocalement la « Los Angeles Master chorale » composé de 50 chanteurs et qui possède la puissance de 100 est extraordinaire. La puissance, la précision, la justesse vocale comme de jeu de ces artistes est stupéfiante et produit un effet de sidération psychique sur l’auditeur. Du très grand art mené par le magicien Peter Sellars et à l’effet très spectaculaire. La suite de la seconde partie enchaîne plusieurs scènes tout aussi émouvantes, arrestation des femmes, Golgotha, Nuit, Mise au tombeau/Printemps et Tremblement de terre et reconnaissance. John Adams se paie le luxe de confier le rôle de récitant/évangeliste à 3 contre-ténors idée géniale et complètement aboutie avec ces exceptionnels chanteurs que sont Daniel Bubeck, Brian Cummings et Nathan Medley. Gustavo Dudamel dirige avec précision, énergie, enthousiasme et son exceptionnel talent cette œuvre rare et unique. Un spectacle total d’une beauté et d’une force qui ne laissent pas indemne.
Le concert du lendemain donné dans l’après-midi, bien que plus classique dans sa forme comme dans son programme, était également du plus haut niveau. Passons sur la première œuvre «Zipangu» de Claude Vivier, un compositeur canadien né à Montréal en 1948 et assassiné en 1983 à Paris, sans grand intérêt si ce n’est de montrer l’incroyable niveau de certains instrumentistes à cordes de l’orchestre de Los Angeles. La magistrale « Mer » donnée ensuite a pleinement convaincue par la science de la construction et des couleurs dont fait preuve un Dudamel toujours précis et dirigeant comme habituellement par cœur. L’incroyable niveau de cet orchestre est alors une évidence. Tout y est de la qualité globale du son aux nuances infinies avec des individualités de très haut niveau et une beauté des ensembles qui ne sont jamais chargés sans parler de la richesse de la polyphonie et de la lisibilité qui permet d’entendre l’infini de cette musique. Dès les premières mesures du Debussy on remarque un timbalier absolument fabuleux (Joseph Pereira) très certainement l’un des meilleurs du monde actuellement en exercice. Il se couvrira de gloire pendant tout le concert. L’Oiseau de Feu confirmera cette impression générale et la qualité fabuleuse de cet orchestre. Les solos de cor et de basson y sont beaux à pleurer, les cordes réagissent à la demi-seconde, les cuivres sont puissants et polyphoniques mais jamais agressifs, les vents rivalisent de finesse et de nuances et le tout est mené avec une précision et une ligne exceptionnelle pour un chef de seulement 32 ans. C’est incontestable ce Gustavo Dudamel est un des plus grands chefs du moment. Et il n’y a décidément pas de mystère, les grands orchestres recrutent de très grands chefs. En d’autres termes si vous voulez savoir si un orchestre est bon regardez vers le directeur musical. Si ce dernier est bon c’est que l’orchestre l’est aussi (et inversement) ...vous me suivez ?

Raoul Naudin

Salle Pleyel, 23 mars 2013, « The Gospel according to the other Mary (L’évangile selon l’autre Marie) », Oratorio en deux actes, Livret de Peter Sellars, Musique de John Adams (1947), Peter Sellars, mise en scène, Kekkey O’Connor, Tamara Mumford, Russel Thomas, Daniel Bubeck, Brian Cummings, Nathan Medley, Los Angeles Philharmonic, Los Angeles Master Chorale (chef de chœur : Grant Gershon), direction : Gustavo Dudamel.
Salle Pleyel, 24 mars 2013, Claude Vivier, Zipangu, Claude Debussy, La Mer, Esquisses symphoniques, Igor Stravinsky, L’Oiseau de Feu, version de 1910, Los Angeles Philharmonic, direction : Gustavo Dudamel

< Précédent   Suivant >

Menu
Accueil
...................................
Actualités
...................................
Annonces
...................................
Chroniques
...................................
Grands chœurs
...................................
Liens
...................................
Fil RSS
Arthur Oldham
Préambule
...................................
"Vivre avec les voix"
...................................
Le chef de chœur
...................................
Le compositeur
...................................
Florilège vocal
Préambule
...................................
Actualités
...................................
Les lauréats
Espace associatif
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Qui est en ligne ?
Il y a actuellement 72 invités en ligne
Copyright 2000 - 2004 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.