Search
Enter Keywords:
Accueil arrow Actualités arrow Philippe Jordan déçoit dans le Requiem de Verdi
Philippe Jordan déçoit dans le Requiem de Verdi
13-06-2013


On lit et entend de toutes parts des compliments sur Philippe Jordan, le directeur musical de l’Opéra National de Paris nommé en 2010 par Nicolas Joël et en fonction jusqu’en 2018. Ne l’ayant jamais entendu en vrai, j’ai décidé d’aller l’écouter dans le Requiem de Verdi donné ces jours-ci à deux reprises à l’Opéra Bastille. Le chœur de l’Opéra de Paris, préparé par son chef actuel Patrick Marie Aubert, était naturellement sur scène et les solistes étaient Kristin Lewis, Violeta Urmana, Piotr Beczala et Ildar Abdrazakov. C’était la seconde fois que la nouvelle conque en bois amovible dédiée aux concerts symphoniques imaginée à la demande de Philippe Jordan était utilisée. Cet artifice rend avec succès la musique plus présente lorsque musiciens et chanteurs sont disposés sur la scène pour un concert.
Cette interprétation du chef d’œuvre de Verdi, sans être déshonorante, m’a semblé décevante, ne s’élevant pas au dessus d’un niveau général moyen alors que l’œuvre mérite mieux. Philippe Jordan dont la gestique un peu hachée n’est pas la plus séduisante qu’on connaisse n’est certainement pas le seul responsable. Dirigeant par cœur, il connaît à l’évidence très bien cette musique mais ce soir-là sa direction n’a pas complètement fonctionné, même si la mise en place générale était très professionnelle. Dirigeant par moments avec engagement et passion, il s’est à d’autres moments montré moins concerné et peu intéressé par les nuances, pourtant essentielles dans cette musique. L’orchestre National de l’Opéra de Paris sonnait joliment comme à son habitude mais sans plénitude ni vrai caractère. Ainsi, les contrebasses apparaissaient même comme peu sonores et l’harmonie bien banale pour un orchestre français. De plus, la lisibilité de cette partition pourtant si magnifiquement orchestrée n’était pas mise en valeur. Il y a eu également quelques ralentis surprenants et discutables et un accord final qui n’en finissait plus...mais qui n'a pas empêché des applaudissements immédiats pour le moins indélicats.
Les solistes, sans être décevants, ont livré une exécution propre mais là encore manquant de passion. Les nuances n’étaient pas non plus au rendez-vous, ni chez Piotr Beczala au beau timbre de ténor mais en difficulté dans le mezza voce, ni chez Kristin Lewis que certains ont un peu rapidement comparé à Léontyne Price. Quant au chœur de l’Opéra de Paris, on s’étonne qu’avec autant de belles et grandes voix le résultat soit aussi imparfait et pour tout dire inintéressant. La comparaison avec le Chœur de l’Orchestre symphonique de Birmingham, composé d’amateurs et qui a montré quelques jours plus tôt sa capacité à littéralement mordre dans le texte, à nuancer et à s’engager, n’était vraiment pas en faveur du chœur professionnel. Le son du chœur de l’Opéra de Paris était à la fois imprécis et non raffiné sans vraie polyphonie ni nuances ou consonnes, y compris finales, dont aucune n’était entendue. J’arrête là, vous l’avez compris j’ai été déçu par ce concert. Espérons que Stéphane Lissner arrive en 2015 à la tête de l’Opéra de Paris avec un chef de chœur de talent dans ses valises. Quant à Philippe Jordan, accordons-lui du temps pour mieux s’approprier cette œuvre difficile entre toutes et qui est sans doute moins dans son cœur et sa sensibilité que le répertoire germanique qu’il pratique au plus haut niveau.

Raoul Naudin

Opéra National de Paris Bastille, 11 juin 2013, Messa da Requiem de Verdi, Kristin Lewis, Violeta Urmana, Piotr Beczala, Ildar Abdrazakov, Chœur et Orchestre de l’Opéra de Paris (chef de chœur : Patrick Marie Aubert), direction : Philippe Jordan.

< Précédent   Suivant >

Menu
Accueil
...................................
Actualités
...................................
Annonces
...................................
Chroniques
...................................
Grands chœurs
...................................
Liens
...................................
Fil RSS
Arthur Oldham
Préambule
...................................
"Vivre avec les voix"
...................................
Le chef de chœur
...................................
Le compositeur
...................................
Florilège vocal
Préambule
...................................
Actualités
...................................
Les lauréats
Espace associatif
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Qui est en ligne ?
Il y a actuellement 5 invités en ligne
Copyright 2000 - 2004 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.